Comment avoir une discipline de vie… avant 40 ans

Pendant longtemps on a pu penser qu’avoir de bonnes aptitudes à l’exercice physique – être bon en sport – impliquait de maigres capacités intellectuelles. Tout au long de ma scolarité, à de rares exceptions près, les personnes très fortes en classe n’étaient très douées ni pour la course à pieds, ni pour le basket, ni pour la GRS. Et ceux qui excellaient en athlétisme n’avaient pas de bonnes notes.

Aujourd’hui, un ambitieux – sans connotation péjorative – en entreprise mentionnera quasi-certainement sur son CV un 20 km de Paris ou un semi-marathon, un marathon pour les plus courageux. Le tournant qui a fait passer la course à pieds de sport un peu beauf à sport à la mode a dû se produire autour de 2008.

Dans la même veine, on trouve le succès du « Miracle Morning » de Hal Erold, qui conseille de se lever nettement plus tôt tous les matins. Les « morning routine » des uns et des autres pullulent sur internent, aussi.

On présente ces « routines » comme un moyen de faire des choses qu’on n’aurait pas le temps de faire autrement. Mais pour respecter ces routines, il faut d’abord se contraindre, en se levant plus tôt, et en s’imposant une série de choses à faire avant le démarrage de sa journée : du sport, de la méditation, du ménage, peu importe.

Il y a ainsi aussi une recherche peut-être pas très consciente d’une discipline et donc de limites que l’on se fixerait à soi-même. Comme tout phénomène de mode, le fait que ces routines aient un tel succès laisse penser qu’elles révèlent quelque chose d’une partie au moins de la société. Peut-être, justement, cette recherche de limites dans un monde qui souhaite les abolir, comme cela a déjà abondamment été constaté : nous ne sommes plus limités ni par un territoire – nous sommes nomades ; ni par une apparence physique – on peut en changer ; ni même par un sexe – on peut en changer aussi. Depuis cette année, même le changement de prénom est facilité. Les choses qui nous sont déterminaient et nous contraignaient fondent comme neige au soleil.

Il est pourtant difficile de nier que d’autres contraintes nous accaparent : l’impression de n’avoir le temps de rien faire est plus que répandue. Avec une « routine », on reprend le contrôle d’une partie de sa journée. Le matin, personne ne peut nous déranger.

Au fond, on s’impose une contrainte pour diminuer la part de sa vie qui est sous le contrôle de tiers. C’est plutôt rationnel.

Pour suivre l’un de ces programmes, je ne peux que constater les effets positifs d’une discipline de vie. Se forcer à se lever plus tôt pour avoir le temps de boire son jus de citron une demi heure avant le petit-déjeuner, pour pouvoir faire sa séance de sport, c’est déjà se donner la satisfaction d’avoir fait quelque chose d’utile dans sa journée : qui n’est jamais rentré d’une journée de travail en ayant l’impression de ne rien avoir fait d’utile ? Travail répétitif, ragots entre collègues à la machine à café, on tourne rapidement à vide.

Ces routines redonnent un peu de sens (modeste certes, mais mieux que rien) à la routine habituelle, et forcent aussi à reconsidérer ses journées : on constate qu’on perd du temps ici ou là, on souhaite devenir plus efficace… Et on cesse de subir le rythme de ses journées : l’heure du réveil n’est plus subie, mais choisie ; l’enchaînement de la routine matinale n’est plus guidée par l’obligation d’être à 9 heures sur son lieu de travail (le travail = contrainte extérieure) mais par le souci d’accomplir sa séance de sport (= contrainte imposée à soi-même).

Parce que ces routines ont à voir avec le sens général donné à sa vie – à quoi ai-je passé mon temps ? – il est utile, au moins, de les tester avant que l’interrogation sur le sens de sa vie ne devienne un sujet d’angoisse – autour de la quarantaine, selon différents médias.

 

 

 

 

2 commentaires sur “Comment avoir une discipline de vie… avant 40 ans

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :